Les journées d’Études Cliniques 2011

slider14

Les Journées d’ Études Cliniques reviennent cette année sous forme de rencontres / débats autour de thèmes qui ont fait l’objet de mémoires professionnels. Il y a une mine d’or dans ces travaux que nous aimerions faire partager à tout le mouvement APO.Dans cette perspective, nous appelons les collègues, ayant soutenu un mémoire professionnel et intéressés à partager leurs réflexions, à nous contacter. Il est entendu que les personnes qui se proposent seront épaulées par Catherine Hirsch-Gerdolle et la commission pour préparer cette journée.

Merci de nous répondre vite en contactant Catherine Hirsch-Gerdolle : hgcatherine@yahoo.fr (avant le 14 octobre) afin que nous puissions organiser au mieux ces Journées d’Études pour le printemps 2011.

Réponse de la Commission de Recherche Clinique à propos des Journées d’études 2011

Les remarques de Catherine Maggioli et Patrick Moriniaux sont pertinentes si l’on comprend qu’il s’agirait d’une sorte d’U.P.bis où de jeunes psychothérapeutes peu expérimentés présenteraient leurs mémoires de fin d’études à des analystes psycho-organiques confirmés ! Il nous faut donc expliquer un peu plus et pourquoi nous avons choisi de changer la formule très intéressante des Journées d’Etudes mises en place par Françoise Riou et surtout dire comment nous envisageons concrètement ces journées pour l’année qui vient.

Tout d’abord les raisons de ce changement, il y en trois :

  • La première est une contrainte financière; l’association se relève d’une grave crise qui a endommagé quelque peu ses finances. Elle ne peut pas prendre de risque financier en faisant appel à de trop grosses pointures.
  • La seconde est que nous avons ressenti le besoin de nous regrouper autour de nos outils. Sentir que nous sommes ensemble et vivants après la tempête !
  • La troisième est une façon de tendre la main aux étudiants fraîchement sortis de l’école, de les connaître et de nous faire connaître.

Maintenant dire comment nous envisageons ces journées :

Nous voudrions regrouper deux (peut-être trois) mémoires portant sur le même thème ou des thèmes voisins (par exemple sur l’expression des sentiments, sur la colère, sur le psychodrame comme outils thérapeutique …). En aucun cas il ne s’agit de présenter « un mémoire » mais, à partir du thème développé par les mémoires, d’élargir le débat en échangeant entre nous (pour rester dans l’exemple cité : comment travaillons-nous avec la colère ? en groupe ou individuel ?…) mais aussi en invitant des personnes qui ne sont pas obligatoirement psychothérapeutes comme un comédien (expression des sentiments) ou un éducateur (violence). Nous pouvons encore imaginer d’autres styles d’intervention en fonction des propositions qui nous seront faites.

Enfin, nous ajoutons que cette formule pourra évoluer car bien sûr nous ne voulons pas rester enfermer dans notre méthode mais aussi nous ouvrir à d’autres champs (philo, sociologie…).

Un grand merci à Catherine Maggioli et Patrick Moriniaux de nous avoir permis de préciser notre proposition.

Catherine Hirsch-Gerdolle responsable des J.E. et Jacqueline Besson, présidente de la CRC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *